Facilités de paiement

Comme vous l’aurez déjà constaté ci-dessus, afin de vous faciliter le financement de votre formation, nous vous proposons diverses modalités de paiement (annuelles ou mensuelles).

Pour certains étudiants et uniquement sur acceptation préalable du dossier, il est possible d’obtenir un emprunt tenant compte d’un échelonnement du versement de la formation jusqu’à 120 mois.

Exemple d’un emprunt de CHF 10’000.00

Un taux d’intérêt annuel effectif entre 4% et 9,95% et une durée de 12 mois engendrent des intérêts totaux entre CHF 318.– et CHF 524.–. Durée: 6-120 mois; Taux d’intérêt annuel maximum (y compris tous les frais du crédit) 9,95%. L’octroi d’un crédit est interdit, s’il entraîne le surendettement du consommateur. (Art. 3 LCD)

Suivant votre canton de domicile, des possibilités de crédit de formation existent.

Remboursement de la Confédération

Bonne nouvelle pour toutes les personnes qui suivent un cours préparatoire à un examen fédéral : dès 2018, la Confédération remboursera 50 % des frais de cours engagés.

Celles et ceux qui se présentent à un examen professionnel peuvent compter sur un soutien financier de CHF 9’500.– au plus. Pour un examen professionnel supérieur, ce montant s’élève à CHF 10’500.– maximum. Ce droit demeure, indépendamment du résultat à l’examen. Le site du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) fournit de plus amples informations sur les conditions et la procédure de demande. Le nouveau régime s’applique dès janvier 2018 (www.sbfi.admin.ch/contributions).

La subvention fédérale est versée après l’examen, mais les frais de cours doivent être réglés avant.

Pour les personnes qui, pour des raisons financières ne peuvent pas payer les frais de cours avant l’examen, il leur suffit de démontrer qu’ils paient moins de CHF 88.– d’impôt fédéral direct. Dès lors, ils peuvent demander des subventions partielles pendant toute la durée du cours, par tranche de CHF 3’500.– minimum.

Attention, si les personnes considérées ici ne se présentent pas à l’examen fédéral dans les délais impartis, elles devront rembourser les subventions partielles.

Il existe encore d’autres possibilités de financement en plus de la subvention fédérale. Les associations de branche et les employeurs sont appelés à élaborer des solutions en la matière et les cantons ont la possibilité d’accorder des prêts ; il suffit de se renseigner aux organismes professionnels pour obtenir de plus amples détails.